Mali : pourquoi ce blackout sur nos soldats tombés au front ? 4


Drapeau du Mali.Crédit photo: flagartist.com

Drapeau du Mali. Crédit photo: flagartist.com

 

Ce blackout va-t-il ressusciter nos vaillants soldats ? Non

Ce blackout va-t-il amoindrir la douleur des familles endeuillées ? Non.

Ce blackout va-t-il encourager les autres frères d’armes de mourir pour la patrie ? Non.

Alors à quoi sert-il ?

Nos soldats qui sont tombés sur le champ d’honneur de Tessalit à Aguelhok en passant par Gao et Tombouctou jusqu’à Douentza et Konna méritent un hommage national. Ils doivent d’être honorés, car ce sont nos héros nationaux, des martyres à ne pas oublier.

Ce sont aussi des pères de famille,  ils ont des parents,  des frères et sœurs, des cousins et cousines, des amis et des voisins.

Ils doivent être immortalisés parce qu’ils se sont battus pour une cause noble. Leur identité doit être dévoilée pour qu’on sache que le mari de Mme Y est tombé sur le champ d’honneur, que le fils de M. et Mme X est mort au front. Veuillez nous faire savoir de quelle famille ils viennent ?

C’est vrai que comparaison n’est pas raison

À Konna, en moins de 24 heures l’opinion nationale et internationale avaient été informées qu’un soldat français avait perdu la vie au Mali. En moins de 48 heures, son nom, échelon, bataillon et même sa situation matrimoniale faisait la Une de la presse nationale et internationale. Lors de la levée du corps, Tieman Coulibalily le ministre des Affaires étrangères avait effectué le déplacement sur Paris pour apporter le soutien et la sympathie du peuple malien.

Au Tchad,  le 1er mars 2013 avait été déclaré jour de deuil national sur l’étendue du territoire après la mort de 25 soldats tchadiens tués dans la région de Kidal. L’échelon, le prénom et le nom de famille de chaque défunt ont été rendus publics.

C’est vrai que comparaison n’est pas raison, nos soldats maliens, nos héros nationaux qui sont tombés au front avec les armes à la main ne méritent-ils pas pareil honneur ? N’ont-ils pas droit à un hommage national ? Pourquoi ce blackout ? Non et non.

Il est temps d’abandonner certaines tares de notre culture.

16/01/14

Issa B.M Sangaré

The following two tabs change content below.
Issa Balla Moussa Sangare
Un Africain, de nationalité malienne et installé aux USA depuis 2009, précisément à Washington DC. Je suis Blogueur, Webactiviste & Panafricaniste d'obédience Modibo Keïta, Kwameh N'krumah et Julius Nyerere. Sur ce blog je parlerai de l’Afrique car je suis très attaché à mon continent d’origine et singulièrement de mon pays natal (le Mali). Je m'appesantirai également quelquefois sur mon pays de résidence (USA) et le vieux continent (l’Europe).

Issa Balla Moussa Sangare

A propos de Issa Balla Moussa Sangare

Un Africain, de nationalité malienne et installé aux USA depuis 2009, précisément à Washington DC. Je suis Blogueur, Webactiviste & Panafricaniste d'obédience Modibo Keïta, Kwameh N'krumah et Julius Nyerere. Sur ce blog je parlerai de l’Afrique car je suis très attaché à mon continent d’origine et singulièrement de mon pays natal (le Mali). Je m'appesantirai également quelquefois sur mon pays de résidence (USA) et le vieux continent (l’Europe).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “Mali : pourquoi ce blackout sur nos soldats tombés au front ?

  • 50%

    Parfaitement raison à propos de nos force armée… La mort d’un militaire malien est pareil à la mort du chien méchant de la famille voisine… Je le vois du moins comme ça dans mon jargon… C’est comme s’ils sont déployés au terrain pour eux… Ils est grand temps que tout ça change… Que des esprits éveiller comme vous se lèvent et dénonce toutes ces injustices et d’irresponsabilité qui se font sur le sol de notre territoire…

    • Issa Balla Moussa Sangare
      Issa Balla Moussa Sangare Auteur de l’article

      Merci pour la contribution mon cher,
      Je suis parfaitement d’accord vous, avec la mort d’un militaire malien est sensiblement également je cite :  » à la mort du chien méchant de la famille voisine ». Malheureusement il n’est pas grand temps pour ce changement, car comme vous avez su noter, cet article a été publié cela fait des années mais qu’est ce qui a changé? rien, c’est le même statut quo! En plus de cela nous avons également fait des pressions sur les réseaux sociaux dans le même sens de combat en amont et en aval de la publication de cet article. Mais qu’à cela ne tienne, nous n’abandonnerons pas, nous allons continuer à dénoncer.