Oui, Lionel Zinsou, ce Blanc-noir n’a pas tort. L’Afrique n’appartient pas aux africains…. 19


En 2011, Lors d’un séminaire de l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire), l’actuel parti républicain de la France, un Blanc-noir qui n’est rien d’autre que l’actuel Premier Ministre et très probablement le futur Président du Bénin, a laissé entendre devant un auditoire composé majoritairement de Blancs-blancs que : « l’Afrique n’appartient pas aux africains. » La vidéo a fait le tour du monde via les réseaux sociaux, et sans surprise un tollé de réactions et d’indignations de la part de mes congénères africains à travers le monde.

Lionel Zinsou, l'actuel premier ministre du Bénin. Crédit photo: thegardian.com

Lionel Zinsou, l’actuel premier ministre du Bénin. Crédit photo: thegardian.com

Contrairement à la majorité des mes frères, avec un esprit critique et objectif, je pense que ce Blanc-noir ou africain européanisé, comme le disait Amadou Hampâté Bah dans son livre ‘  Amkoullel l’enfant peul’, n’a pas tort. Selon  Hampâté Bah, pendant la colonisation les Toubabs étaient appelés  ‘Blancs-blancs’ et leurs acolytes, auxiliaires, subalternes indigènes… étaient surnommés ‘Blancs-noirs’. Et il faut le souligner, ces  Blancs-noirs étaient davantage royalistes que les rois mêmes.

Sortons du cadre subjectif, ne soyons pas des intellectuels révisionnistes, analysons objectivement ses propos:

Ce Blanc-noir nous dit dans son exposé : « Mais il y a quelque chose de plus important, c’est que l’Afrique appartient à l’Europe. Elle n’appartient pas à la Chine ou à l’Inde. Et, chose un tout petit peu plus préoccupante, elle n’appartient pas encore aux Africains» A-t-il menti? Non.

Effectivement l’Afrique appartient à l’Europe et cela bien avant la conférence de Berlin de 1884, par conséquent, l’issue de cette conférence entérina et officialisa la colonisation en morcelant la mère des terres comme un gâteau de cérémonie entre les pays européens: Portugal, Allemagne, Angleterre, France pour citer que ceux-ci. C’est vrai il y a eu l’année de 1960 qui avait été dénommée l’année de l’Afrique avec les indépendances des nouveaux Etats africains, mais après seulement une décennie, les coups d’états militaires par-ci et l’assassinat de nos pères fondateurs par-là, ces jeunes états indépendants, comme un effet domino, sont tombés sous le joug du néocolonialisme et de l’impérialisme. Dr Kwame Krumah nous disait que: « le néocolonialisme est le fait de gérer un pays indirectement » et c’est exactement ce qui se passe en Afrique. Il faut avoir le courage de le dire, de nos jours, nos micros Etats sont gérés par les pays du Nord sous la surveillance des institutions financières de Bretton Woods pour ne pas paraphraser Mamadou Dia qui, disait dans son allocution qu’il envoya lors de l’inauguration du mémorial Modibo Keita en 1999 : « Cette Afrique des marchés d’esclaves que se partage les multinationales sous la direction vigilante du FMI et de la Banque Mondiale, cette Afrique des élections préfabriquées et des caricatures de démocratie, ce n’est pas l’Afrique de Modibo Keïta»

Ce Blanc-noir nous dit : « En Afrique, qui possède les mines ? Qui possède le pétrole, les produits agricoles, l’immobilier ? C’est l’Europe » Mais c’est vrai.

Qu’est ce qui nous appartient en Afrique nous africains ?  Les ressources minières sont presque toutes exploitées par les sociétés européennes, nos moyens de communications des satellites à la  téléphonie, tous appartiennent en majorité aux compagnies européennes. Ce sont les banques européennes ou leurs succursales qui sont considérées comme les plus crédibles en Afrique : BPN Paribas, Barclays, City Bank, Société Générale… Qui assure l’extraction et l’exploitation du pétrole en Afrique? Les entreprises européennes : Shell, Mobil, BP, Total… Même le contrôle de nos médias nous échappe, quelles sont les chaines de télévisions et radiophoniques plus fiables, écoutées et suivies sur le continent noir ? C’est celles des européennes: Canal+, Rfi, France24, BBC, TF1… Quelles sont les marques des moyens de transport que nous utilisons en Afrique ? Elles sont presque toutes européennes : Peugeot, Renault, Mercedes, Audi… avec leurs présentations implantées chez nous pour le service après vente. Même notre système éducatif est claqué sur le sien, on nous enseigne tout sauf notre propre histoire.

Revenons au niveau régional et continental, le Franc CFA, utilisé dans les pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) et de la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale), est édité en France et garanti par le Trésor Public français. Cette garantie du trésor français est sanctionnée par le versement de nos devises étrangères ou avoirs extérieurs dans un compte bancaire auprès du Trésor français dénommé : « Comptes d’Opérations ». De la création du franc CFA soit en 1945 jusqu’en 1973, nos Etats francophones étaient obligés de verser les 100% de nos devises étrangères dans ces Comptes d’opérations. En 1973, il a été ramené à 65% et tout récemment en 2005 à 50%. De 1945 à nos jours, aucun audit financier n’a été fait sur ces comptes, et nul ne sait quel est le Montant total et réel que ces comptes d’Opérations renferment, plus les intérêts qu’ils ont dû générer durant tout ce temps. Selon, le Pr Nicolas Agbohou, « les Comptes d’Opérations sont une tragédie humaine pour les africains dépouillés de leurs revenus du 1er janvier jusqu’au 31 décembre de chaque année pour le Trésor Public de France ». Point n’est besoin d’être économiste, pour savoir que la souveraineté politique d’un pays est inséparable du pouvoir régalien de battre la monnaie.

L’Union Africaine (U.A.), à cause d l’incapacité des nos Etats de s’acquitter de leurs cotisations annuelles, est subventionnée en partie par an par les institutions Européennes. Combien de pays africains reçoivent des subventions d’équilibres au niveau de leurs lois de Finances? Combien de pays ont leurs élections financées en partie par les pays du Nord? Dans combien de pays se trouve des bases militaires des pays du Nord? Quant à la France, elle est presque présente militairement dans tous les pays de l’ex-AOF (Afrique Occidentale Française) et l’ex-AEF (Afrique Equatoriale Française). Soyons sincères envers nous-mêmes, l’Afrique ne nous appartient pas encore, il faut oser le dire.

 

Ce blanc-noir nous dit encore plus loin : « L’Afrique est le seul continent sur lequel la France a un excédent commercial, dit-il. L’Europe et la France ont un atout : l’Afrique pense en français ou en anglais, elle achète des marques européennes et c’est totalement naturel. »

On parle d’excédent commercial lorsqu’un pays exporte plus de biens et de services qu’il n’en importe autrement dit lorsque la balance commerciale des exportations est supérieure aux importations. Ce normalien Blanc-noir, réputé être un banquier d’affaires et économiste chevronné nous souligne que l’Afrique est le seul continent sur lequel la France a une balance commerciale positive. Arrêtons-nous là, car on pourra décortiquer son exposé davantage. Mais sachez brothers and sisters que ce Blanc-noir connait très bien la portée de ses propos, après avoir occupé les hautes fonctions dans les grandes institutions financières européennes, qui fut d’ailleurs la plume Laurent Fabius lorsque ce dernier était premier ministre de la France, il sait de quoi il parle.

Conclusion

Les dés sont déjà jetés, sauf miracle de dernière minute sinon ce Blanc-noir régentera le Bénin et au grand dam des africains. Il en va sans dire qu’il sera là pour défendre les intérêts de la France corps et âme, pour cela je n’en veux pour preuve la proposition numéro 10 : « RENFORCER L’INFLUENCE DE LA FRANCE EN AFRIQUE » du rapport dont il est co-auteur intitulé : « Un partenariat pour l’avenir : 15 propositions pour une nouvelle dynamique économie entre l’Afrique et France »,je m’arrête là.

Acceptons cette allocution de ce Blanc-noir comme un coup de grâce, car elle est une rareté inouïe, surtout venant d’une personnalité de son rang, les hauts d’en haut. Au contraire, elle doit être vulgarisée et explicitée de manière scientifique afin que les générations futures puissent mieux comprendre cette triste réalité et de s’armer, par conséquent, jusqu’aux dents contre le système dominant. Au lieu de nous indigner ici et là, elle doit nous pousser, surtout la jeune génération africaine, à se poser des questions : comment sommes-nous arrivés ici ? Que devrons-nous faire pour appréhender ce système dominant qui n’a que trop duré ?

En tant que panafricaniste, la solution pour nous n’est que l’unité africaine tant prônée par ces dignes fils de l’Afrique tels que : Modibo Keïta, Kwame Nkrumah, Cheick Anta Diop…

Modibo Keïta nous disait « C’est dans l’unité que l’Afrique pourra résister à l’emprise des forces impérialistes et renforcer le camp de la paix », Battons-nous pour l’unité, battons-nous pour le fédéralisme, un état fédéral, une armée fédérale avec un budget fédéral, une devise monétaire unique, un marché commun… « La jeune génération ne doit pas baisser les bras. Elle doit se battre pour l’unité. (…) Si la première génération d’africains a échoué et n’a pu réaliser l’unité africaine, il faut maintenant que les jeunes reprennent le flambeau et aillent plus loin » telle est la requête du Mwalimu Julius Nyerere, dans livre de David Gakunzi et AD’ Obe Obe : ‘Rencontres avec Julius Nyerere’

 

Washington DC, le 23-01-2016

Issa Balla Moussa Sangaré

L’éternel élève à l’école de soi et africaine

The following two tabs change content below.
Issa Balla Moussa Sangare
Un Africain, de nationalité malienne et installé aux USA depuis 2009, précisément à Washington DC. Je suis Blogueur, Webactiviste & Panafricaniste d'obédience Modibo Keïta, Kwameh N'krumah et Julius Nyerere. Sur ce blog je parlerai de l’Afrique car je suis très attaché à mon continent d’origine et singulièrement de mon pays natal (le Mali). Je m'appesantirai également quelquefois sur mon pays de résidence (USA) et le vieux continent (l’Europe).

Issa Balla Moussa Sangare

A propos de Issa Balla Moussa Sangare

Un Africain, de nationalité malienne et installé aux USA depuis 2009, précisément à Washington DC. Je suis Blogueur, Webactiviste & Panafricaniste d'obédience Modibo Keïta, Kwameh N'krumah et Julius Nyerere. Sur ce blog je parlerai de l’Afrique car je suis très attaché à mon continent d’origine et singulièrement de mon pays natal (le Mali). Je m'appesantirai également quelquefois sur mon pays de résidence (USA) et le vieux continent (l’Europe).


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires sur “Oui, Lionel Zinsou, ce Blanc-noir n’a pas tort. L’Afrique n’appartient pas aux africains….

  • MDiallo

    Merci Issa pour un article superb, comme d’habitude.

    La France (ou l’occident en generale) s’est toujours servi des fils d’Afrique pour conquerire et garder cet continent sous sa domination, il est aberant de constatter que la meme strategie continue a emprisonner les Africains meme de nos jours ou le pourcentage d’africains lettres est le eleve de l’histoire.

    En d’autres termes, ce sont des fils d’Afrique qui ont ete les pires ennemis du vieux continent en acceptant de collaborer avec les blancs-blans au detriment de leurs propres peuples et familles.
    La generation des Modibo Keita, patrice Lumumba etc… ont ete trahis par qui sinon leurs propres compatriotes au service du blanc-blanc!

    Les declarations de ce blanc-noire ne sont en faite pas surprenantes du tout, il n’a fait que dire a haute voix ce que d’autres fils du continent noire ont toujours manifestes a travers leurs comportements sans broncher ou denoncer quoi que ce soit.
    L’injustice dont souffre l’Afrique aux mains de l’occident (plus particulierement l’Afrique francophone aux mains de la France) creve l’oeil, mais voyez vous un seul de nos soit disant « chefs d’etat » denoncer cette injustice qui n’arrete pas de causer une misere sans fin de leurs concitoyens decenie apres decenie???

    Nos « chefs d’etats » ont toujours montre a travers leurs actes qu’ils sont plus soucieux des interets de la France que des interets de leurs propres pays respectifs, sinon qu’on m’explique pourquoi tout le continent noire a besoin de se reunire pour verser leurs devises dans des coffres forts francais pour n’obtenire en retour qu’une monnaie commune minable dont on ne controle rien qu’en aux decisions ayant trait a sa valeur. Ya-t-il une raison qui empeche tous ces pays Africains reunis de produire leurs monnaie et la garantire eux meme sans impliquer le colonialiste francais???

    Tant que l’Afrique donnera naissance a des blancs-noires comme ce Beninoi, le vieux continent restera sous la jougue du colonisateur, la colonisation elle meme peut bien sure changer de forme, mais elle ne prendra jamais fin.

    Peace!

    • Issa Balla Moussa Sangare
      Issa Balla Moussa Sangare Auteur du billet

      Merci M. Diallo pour cette contribution de taille. Comme tu as si bien l’occident s’est toujours servi des fils de Mama Africa pour l’asservir et la dépouiller de ses ressources…
      Une vertu que j’aime bien chez ce Blanc-noir, c’est qu’il est sincère dans sa luttte: »l’Afrique pour la France » contrairement à nos autres insidieux leaders qui nous font croire le contraire alors qu’ils sont là pour la même cause.

  • Karl Job

    Issa merci beaucoup pour la démonstration scientifique. Vous savez bien que personne ne dénie aux économistes les informations que vous affichez ici avec tant de justesse. Le problème n’est pas là à mon avis puisqu’on s’entend à ce sujet. La question est dans l’usage du mot « appartient » et « petit ». Je me rends compte que cela ne vous dérange pas beaucoup d’avoir à dire à vos enfants que l’Afrique est un petit continent qui appartient à l’ Europe mais moi si. Ce fatalisme ambiant je refuse d’y adhérer. La démonstration que vous affichez pourrait être appliquée à la France pour permettre à Zinsou de dire qu’elle appartient aux USA et à l’ Allemagne n’est ce pas ? Pourquoi ne le dit-il pas ? Cette conference etait à propos de la France et de la mondialisation n’est ce pas ? Mon point de vue c’est que nous devons commencer par nous rendre compte que l’Afrique est bien à nous et que nous avons les moyens de nous en approprier. Le capitalisme aveugle peut tout acheter mais pas notre cerveau et notre dignité. Notre liberté et notre autodétermination sont un choix. Ils ont pris en otage nos pays avec la complicité de nos dirigeants. C’est du vol et un voleur ne possède pas juridiquement ce qu’il vole. Voilà ce que je dis aux miens. Issa, pour un défenseur des intérêts du continent vous me paraissez bien fataliste ce coup ci. Faites confiance à votre peuple. Nous sommes dans l’histoire le seul continent debout après avoir subi tant de coups…Quant à Zinsou régent du Benin, comptez sur le génie de ce peuple pour vous étonner positivement. Ave frère !

    • Issa Balla Moussa Sangare
      Issa Balla Moussa Sangare Auteur du billet

      Merci infiniment mon frère karl pour cette intervention. « Issa, pour un défenseur des intérêts du continent vous me paraissez bien fataliste ce coup ci. Faites confiance à votre peuple. Nous sommes dans l’histoire le seul continent debout après avoir subi tant de coups » vous dites. Dois-je me demander si vous aviez lu ma conclusion? Car la lisant vous vous rendrez compte que je rejette cette fatalité qu’on nous fait croire, mieux j’esquisse même quelques alternatives de remédier à ce fléau.
      En ce qui concerne l’usage des mots: »appartient » et « petit », j’y vois de la sorte: certes, ce continent est la terre de nos ancêtres, de facto, le notre mais des intrus sont venus s’emparer comme un cadeau du ciel avec la complicité de nos dirigeants réactionnaires. Si Zinsou dit que le continent noir appartient à l’Europe, il nous revient à nous de démontrer le contraire. Et, lorsque je dis démontrer le contraire c’est de renverser les tendances sur tous les plans: économique, financier, technique… cette tâche nous incombe nous la jeune génération. Comme nous ne pouvons le faire ni statistiquement, ni scientifiquement à l’heure là, donc mettons au travail pour qu’on dire à nos descendants avec les preuves en mains que « l’Afrique appartient aux Africains » comme ce que nos pères fondateurs avaient réalisé en redonnant la liberté au peuple d’Afrique. L’adjectif « petit » qu’il emploie est une aberration sans borne et qui ne date pas d’aujourd’hui avec cette cartographie mondiale mensongère, comme stipulé ci-haut, c’est à nous encore d’apporter la lumière sur ce mensonge qui n’a que trop duré, en faisant de la propagande et la vulgarisation de la vérité sur le fait l’Afrique plus grand que l’Europe et non le contraire. On doit le faire de manière scientifique auprès de nos frères et sœurs chez qui existe un déficit d’information.
      Enfin, c’est pour cela je dis mon texte de sortir du cadre subjectif, nous devons prendre cette vidéo comme un coup de grâce, qui d’ailleurs doit nous pousser à retrousser les manches de nos chemises pour combattre ce système dominant (économique, intellectuel…)

  • MRonald

    Merci beaucoup pour cet article mais j’aimerais souligner un point. Vous aviez écrit « son livre pour la présidentielle 2016 intitulé : ‘Pour un Bénin uni et prospère : Lionel Zinsou, l’homme de la situation’. A la page 35, la proposition numéro 10 nous stipule : « RENFORCER L’INFLUENCE DE LA FRANCE EN AFRIQUE »  » En effet c’est en aucun cas son projet de société ni un livre pour la présidentielle 2016 pour le Bénin. Ces extraits sont tirés du Rapport Védrine écrit en 2013 par Hubert Védrine ● Lionel Zinsou ● Tidjane Thiam ● Jean-Michel Severino ● Hakim El Karoui pour le gouvernement français.
    Vous pouvez avoir ce rapport sur le lien suivant http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/134000824.pdf

    Merci de bien vouloir corriger ce point. Sinon encore une fois excellent article.

  • belizem

    Il a au moins le mérite de s’avouer vaincu,..à nous de changer le cours des choses,bel exemple qui vient de nos amis anglophones ,Dangote l’aurait fustigé,à d’autres de suivre ses pas pour que nos enfants ne viennent nous pointer de l’index….

    • Issa Balla Moussa Sangare
      Issa Balla Moussa Sangare Auteur du billet

      Merci Belizem pour la contribution. Tout à fait, à nous de changer le cours des choses. J’ai lu les propos de Dangote sur Oeil d’Afrique, il n’est pas parti avec le dos de la cullière. J’ai également lu la réaction du Pr Jean Paul Pougala sur sa page Facebook mais sache qu’ils (les africains) ne seront pas nombreux à suivre leurs pas.
      À nous aussi de s’assumer, même si ça vient du bas d’en bas, comme j’ai l’habitude de le dire: « Nous descendants ont des droits sur nous »

  • Dakel

    En fait, il n’a pas dit « chose un tout petit peu PLUS préoccupante ». Mais « chose un tout petit peu préoccupante ». Et là ça change tout le regard porté sur son jugement. Il dit certes ce qui est, mais si un Futur Candidat aux élections du pays dont il se réclame être un tout petit peu citoyen affirme que ce n’est pas si préoccupant que ça que l’Afrique n’appartienne pas aux Africains (et il rajoute que cela est bien pour les affaires que les africains parlent français et mangent français) alors là…Merci.