16 juillet 2014 : le Mali se fait tirer à hue et à dia


Drapeau du Mali, crédit photo: flagartist.com

Drapeau du Mali, crédit photo: flagartist.com

Retenez bien cette date ‘le 16 juillet 2014’ car elle risque d’entrer dans les annales de l’histoire du Mali.

En ce mercredi 16 juillet 2014, le Mali se fait tirer à hue et à dia, par la France, l’Algérie et par les groupes rebelles du Nord-Mali.

Par les groupes armés

En effet, c’est aujourd’hui dans la capitale algérienne que les pourparlers inclusifs intermaliens ont lieu entre le gouvernement central de Bamako et les groupes rebelles du Nord à savoir : le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), le HCUA (Haut Conseil unifié de l’Azawad) et le MAA (Mouvement arabe de l’Azawad). Il faut impérativement souligner que ces groupes armés représentent tout sauf la population du nord du Mali, ils ne représentent qu’eux-mêmes.

Par l’Algérie

Après Ouaga I et II dans la capitale du Faso pour le dialogue intermalien, l’Algérie vient d’accaparer le dossier malien jusque-là dans la main du président du Burkina Faso Blaise Comparé, médiateur de la crise malienne désigné par la Cédéao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest). Ce sommet qui s’ouvre aujourd’hui à Alger prendra surement la désignation d’Alger II, car pour rappel c’est chez Bouteflika que l’Etat du Mali avait trouvé en 2006 un accord dénommé « Accord d’Alger » avec les groupes rebelles du nord-Mali.

Par la France

La signature de l’accord de défense entre la France et le Mali a lieu ce mercredi 16 juillet 2014, sauf rebondissement de dernière minute. Après le report du 20 janvier et celle du 25 mai 2014, le gouvernement du Mali a finalement trouvé une date qui convienne aux deux parties. Il faut également reconnaître que ce n’est pas fortuit le choix de cette date. Etant donné que tous les regards et attentions seront pointés sur Alger, le gouvernement du Mali et la France vont parapher en catimini un accord de défense. L’Etat du Mali n’a pas jugé nécessaire de faire passer le squelette de cet accord devant les élus de la nation et il sera contresigné par les deux parties étant donné son contenu est un total mystère pour la population.

Dire que c’est le Mali de Modibo Keita qui se fait tirer à hue et à dia

« Nos descendants ont des droits sur nous »

Washington DC, le 16-07-2014
Issa Balla Moussa Sangaré

The following two tabs change content below.
Issa Balla Moussa Sangare
Un Africain, de nationalité malienne et installé aux USA depuis 2009, précisément à Washington DC. Je suis Blogueur, Webactiviste & Panafricaniste d'obédience Modibo Keïta, Kwameh N'krumah et Julius Nyerere. Sur ce blog je parlerai de l’Afrique car je suis très attaché à mon continent d’origine et singulièrement de mon pays natal (le Mali). Je m'appesantirai également quelquefois sur mon pays de résidence (USA) et le vieux continent (l’Europe).

Issa Balla Moussa Sangare

A propos de Issa Balla Moussa Sangare

Un Africain, de nationalité malienne et installé aux USA depuis 2009, précisément à Washington DC. Je suis Blogueur, Webactiviste & Panafricaniste d'obédience Modibo Keïta, Kwameh N'krumah et Julius Nyerere. Sur ce blog je parlerai de l’Afrique car je suis très attaché à mon continent d’origine et singulièrement de mon pays natal (le Mali). Je m'appesantirai également quelquefois sur mon pays de résidence (USA) et le vieux continent (l’Europe).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *